ERE ou Équipes à responsabilités élargies, est un dispositif expérimental qui s’appuie sur le développement de l’autonomie des intervenants à domicile, en accompagnant la mise en place d’équipes. Il s’agit d’engager une réflexion axée sur la question du travail des intervenants à domicile en préparant une démarche de qualité de vie au travail.

Les objectifs et le fonctionnement des ERE

Cette expérimentation a débuté en janvier 2019 afin d’améliorer la qualité de vie au travail des intervenants et la qualité du service rendu aux bénéficiaires, dans un contexte de vieillissement de la population.
Pour atteindre ces objectifs, l’Adapa a mis en place des équipes semi-autonomes inspirées du modèle d’entreprise libérée et des Unités Élémentaires de Travail développées par Renault Trucks dans les années 70 et en lien avec les travaux de l’ANACT.

Baptisées “ERE”, les Équipes à Responsabilités Élargies sont le résultat d’une démarche participative associant intervenants de terrain, responsables de secteurs, le Centre de Relation Client, les codirigeants et les administrateurs de l’association.

En janvier, 10 équipes se sont portées volontaires sur des territoires très différents pour s’approprier le concept d’équipe. A savoir que dans le secteur de l’aide à domicile, la notion d’équipes ou de réunions d’équipe est rarement vécu, porté et animé, comme un collectif de travail, comme un lieu d’échanges. Ce nouveau dispositif est très attendu par les intervenants à domicile et leurs responsables notamment pour répondre aux problématiques d’isolement des professionnels.

Concernant le fonctionnement du dispositif, une équipe est composée de 8 à 10 intervenants à domicile et se réunit 1h tous les quinze jours sur un temps déterminé par ses membres sur un créneau choisi conjointement. Au sein d’une équipe, un intervenant volontaire est désigné animateur pour une durée déterminée. Cet animateur effectue le lien avec le responsable de secteur en fin de réunion en débriefant les informations importantes.

Les règles de fonctionnement des équipes sont construites par chacune d’elles en lien avec le responsable de secteur. Dans le cadre de leurs responsabilités élargies, les intervenants sont sollicitées pour échanger et agir sur des démarches concrètes telles que :

  • l’organisation des tâches à domicile ;
  • l’organisation en tournée pour une cohérence des plannings et une rationalisation des kilomètres parcourus ;
  • ou encore le développement des échanges au sein de l’équipe pour assurer un soutien entre collègues.

Les rencontres régulières des équipes permettent de traiter ces questions mais également d’anticiper et d’échanger sur les analyses de situations des bénéficiaires de services à domicile.

En fonction des choix de chaque équipe, les intervenants traitent également des missions complémentaires comme :

  • la préparation des remplacements ;
  • la communication liée aux missions des intervenants
  • et/ou le relais du développement de l’activité de l’association sur le terrain.

Témoignage de Marie-Laure Laurent sur les ERE

Les constats à 6 mois d’expérimentation

Une première évaluation en juin 2019 a révélé principalement des indicateurs qualitatifs. Le premier élément le plus marquant constaté au bout de 6 mois d’expérimentation c’est, dans un secteur fortement marqué par un exercice isolé, par des pratiques individuelles, la rapidité de l’appropriation du concept d’équipe.

Les évaluations mettent en évidence des effets ressentis sur le soutien entre collègues avec la mise en valeur des compétences individuelles au bénéfice du collectif. Les équipes apportent également de l’attractivité aux métiers d’intervenants à domicile et devient un argument de recrutement. Il a été constaté une amélioration de la qualité des relations avec l’encadrement car chaque intervenant est plus à même de comprendre les contraintes et missions liées aux différents métiers grâce à l’échange. Une amélioration de l’organisation du planning et des tournées ainsi que l’amélioration de la qualité de l’accompagnement à domicile ont été relevées. Les participants ont aussi souligné que le dispositif expérimental est bénéfique dans la reconnaissance professionnelle et le bien-être au travail.

De manière plus concrète, il a été constaté des effets sur la mise en place de nouveaux outils (diagramme, trombinoscope,…), l’anticipation des congés payés, la proposition de révision de plans d’aide, la réduction des situations d’urgence, ainsi que la mise en lien avec des partenaires sur plusieurs situations pour une meilleure coordination des interventions.

Le bilan positif de cette première évaluation qualitative sera complétée par une évaluation réalisée début 2020 aux termes des 12 mois d’expérimentation. L’évaluation finale portera également sur des indicateurs liés à la performance avec notamment des indicateurs RH et ils permettront de mettre en évidence les possibles impacts de performance.

En novembre 2019, 7 nouvelles équipes ont été ajoutées aux 10 déjà existantes. Suite aux constats positifs de l’expérimentation, le dispositif ERE devrait être généralisé à tous les secteurs dès la fin 2020.

icon
Être rappelé
Être rappelé
icon
Postuler
en ligne
Postuler en ligne

Vous souhaitez que l'ADAPA vous rappelle ? Veuillez remplir le formulaire ci-dessous et nos conseillers vous rappelleront selon vos disponibilités.
Si vous préférez être contacté(e) par email, merci de remplir ce formulaire

Merci de me rappeler

Du lundi au vendredi 9h-12h et 14h-17h